Le temps du blé

Le blé est l’une des premières céréales cultivées par l’homme. Mais en fait, le mot blé désigne plusieurs céréales. Les deux principales espèces sont le blé tendre et le blé dur. Majoritaire sur le marché, le blé tendre est surtout utilisé en meunerie. Il se transforme en farine, pain, viennoiseries, biscuits… En revanche, il faut du blé dur pour produire de la semoule ou des pâtes. Découvrez ci-dessous des informations sur le cycle du blé et son histoire.

L'histoire du blé

Ses premières traces « à l’état sauvage » remontent à près de 15 000 ans. Le blé est d’abord consommé cru, puis grillé ou sous forme de bouillie. Dès le néolithique (6 000 ans avant J.-C.), il est cultivé dans la région du « Croissant fertile », l’actuel Moyen-Orient. Additionnée d’eau et cuite sur des pierres chaudes, la galette sèche de blé devient pain « levé » grâce aux Egyptiens qui puisaient l’eau du Nil, riche en ferments composant la levure. A partir de son berceau initial, la culture du blé va ensuite s’étendre à l’Asie centrale et à l’Afrique. Mais il faudra attendre encore 3.000 ans avant qu’il n’arrive en Europe ! 
 

Le saviez-vousLe saviez-vous ?

Les espèces primitives avaient des grains "vêtus", c'est-à-dire avec des enveloppes membraneuses qui ne peuvent être détachées que par vannage et battage. Mais ces grains étaient petits, pauvres en réserves et surtout dépourvus de gluten : la farine n'était donc pas panifiable. Il faudra une longue sélection du patrimoine génétique pour obtenir des blés moissonables et producteurs d'une farine capable de donner du pain.
 

Le cycle du blé : comment est-il semé, récolté, durant quelle saison ?

En octobre, les semences de blé sont mises en terre. Au début du printemps, les tiges sorties pendant l’hiver s’allongent, puis les épis sortent de leurs gaines. Après la floraison et la fécondation, les grains grossissent. En juillet-août, les blés arrivent à maturité : c’est l’époque des moissons…

Cycle du blé :

Cycle du blé

Le point de vue de l'expert
José Collet
José
Collet
Responsable EAT (Experts Agronomie Terrain) VIVESCIA

Il faut veiller à ce que la plante soit correctement nourrie et protégée jusqu’à la récolte.

En espérant qu’aucun événement météo perturbateur n’arrive juste avant la moisson ! Evidemment, certains moments sont plus sensibles que d’autres. D’avril à juin, c’est la montaison puis le remplissage des grains. Pour le blé d’hiver, en automne qu’il faut être particulièrement vigilant aux bio-agresseurs (cicadelles, pucerons) pouvant transmettre des viroses.