Une gouvernance pour et par les agriculteurs coopérateurs

Les agriculteurs coopérateurs sont au cœur de notre gouvernance. Gage de la stabilité de notre groupe coopératif, elle est équilibrée, engagée et en progrès continu : elle évolue pour accompagner de manière démocratique les évolutions du monde agricole. Nous veillons notamment à renforcer la relation avec les agriculteurs coopérateurs pour les associer encore davantage au pilotage du Groupe, animer les territoires, et impliquer les salariés du Groupe.

Un modèle de gouvernance stable et démocratique

La gouvernance du Groupe coopératif VIVESCIA repose sur deux instances majeures : le Conseil d’administration et le Comité exécutif.

Sous la supervision de Christoph Büren, Président de VIVESCIA, Olivier Miaux, directeur général de VIVESCIA Industries et de VIVESCIA Services, et Véronique Fontaine-Heim, directrice de la Coopérative VIVESCIA et de ses filiales agricoles pilotent la performance économique du Groupe.

Conseil d'administrationLe Conseil d’administration représente les agriculteurs coopérateurs de VIVESCIA. Composé de 23 administrateurs agriculteurs élus, il fixe les objectifs du Groupe et contrôle leur réalisation à travers les différentes instances de gouvernance que le Groupe a mis en place : Comités d’Audit, Comité des rémunérations, Comité des engagements financiers, Comité RSE. Les administrateurs sont des agriculteurs coopérateurs élus par l’ensemble des agriculteurs coopérateurs VIVESCIA. Des formations leur sont proposées pour les accompagner dans leur fonction et l’exercice de leurs responsabilités. 8 de ces administrateurs font partie du Bureau du Conseil d’administration. Le Président de VIVESCIA est un agriculteur élu par le Conseil d’administration.

Le Comité exécutif est responsable des résultats et de la performance économique du Groupe. En relation étroite avec le Conseil d’Administration, il propose et déploie la stratégie pour atteindre les objectifs fixés par le Conseil d’Administration. Il compte 10 membres parmi lesquels figurent les dirigeants du Groupe et de ses entreprises.

VIVESCIA Industries est doté de sa propre gouvernance

Contrôlée par le Groupe coopératif VIVESCIA qui est majoritaire, la gouvernance de VIVESCIA Industries (société en commandité par actions) est ouverte aux investisseurs et aux salariés du Groupe. Pour autant, l’actionnariat est principalement coopératif. Des agriculteurs coopérateurs composent ses différentes instances (SICOM, Conseil de Surveillance, Comités spécialisés).

VIVESCIA structure

Une gouvernance en progrès continu

Notre gouvernance est engagée. Pour le rester, elle n’a cessé d’évoluer afin de garantir la pérennité de notre modèle économique et la préserver les liens entre l’ensemble de nos parties prenantes. « Progresser est notre leitmotiv pour conjuguer coopération, entrepreneuriat et performance durable. », explique Christoph Büren, Président de VIVESCIA. Pour continuer de faire progresser nos pratiques, nous nous saisissons d’outils tels que le Guide des bonnes pratiques en matière de gouvernance coopérative, publié au printemps 2021 par le Haut Conseil de la Coopération agricole. Et nous agissons…

Parmi nos enjeux clés : l’équilibre des pouvoirs entre les associés-coopérateurs, les administrateurs qui les représentent, et les dirigeants qui assurent la conduite opérationnelle des activités.

C’est pourquoi nous accompagnons les administrateurs élus dans leurs fonctions et l’exercice de leurs responsabilités : des formations de haut niveau (ESSEC/parcours Sénèque, NEOMA à Reims) leur sont ainsi proposées.

Afin d’associer plus étroitement les élus agriculteurs aux projets de développement du Groupe et de ses filiales, des agriculteurs élus siègent au sein des Conseils d’administration de nos filiales industrielles depuis 2020 et s’assurent que les stratégies de diversification servent les intérêts de la Coopérative VIVESCIA et ceux des agriculteurs coopérateurs.

« À l’évidence, on ne gère pas une coopérative de plus de 7 000 salariés dotée de filiales de transformation en France et à l’international comme on gère sa ferme : c’est une tout autre dimension ! »

marie gaillot
Marie Gaillot
Agricultrice et administratrice, membre du Conseil de surveillance de VIVESCIA Industries 

« La formation ESSEC/Sénèque mise en place par la Coopération agricole est à mon sens indispensable pour assurer et assumer pleinement son rôle d’administrateur. Et ce cycle d’études de 3 jours par mois pendant 8 mois, complété par un voyage d’études, est vraiment exceptionnel : le programme, le contenu des cours délivrés par les enseignants et les intervenants extérieurs qui connaissent parfaitement le monde de la coopération…

C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres administrateurs de coopératives très différentes, d’échanger et de s’ouvrir vers l’extérieur tout en restant au cœur du système coopératif. Il faut saluer cette démarche. VIVESCIA va encore plus loin : chaque année, un budget dédié est désormais voté pour permettre aux élus d’approfondir encore davantage leurs connaissances sur le savoir-être et les savoir-faire requis à la fonction d’administrateur. »

Témoignage de Denis Schoellen, Président du Comité des rémunérations

Avez-vous toujours été un coopérateur en action ?
Oui, car on a le pouvoir que l’on se donne. J’avais aussi envie d’élargir mon champ d’horizon. Être administrateur est une expérience enrichissante mais exigeante à la fois. Cela nous engage à monter en compétences. VIVESCIA propose des formations pour nous accompagner dans nos responsabilités. Progressivement, on se voit confier de nouvelles missions.

Denis Schoellen

Avez-vous toujours été un coopérateur en action ?
Oui, car on a le pouvoir que l’on se donne. J’avais aussi envie d’élargir mon champ d’horizon. Être administrateur est une expérience enrichissante mais exigeante à la fois. Cela nous engage à monter en compétences. VIVESCIA propose des formations pour nous accompagner dans nos responsabilités. Progressivement, on se voit confier de nouvelles missions.

Lire +

Quel est le rôle du Comité des rémunérations ?
Il veille à ce que le « package » de rémunération (directe et indirecte) attribué à la dizaine de dirigeants du Groupe (VIVESCIA Agriculture et VIVESCIA Industries) soit en adéquation avec les pratiques du marché. Nous sommes aidés dans notre mission par la DRH. Si besoin, nous faisons appel à des cabinets spécialisés. Le projet coopératif de notre Groupe VIVESCIA doit permettre d'attirer les meilleurs talents et de les garder.

Comment fonctionne-t-il ?
Le Comité des rémunérations compte 4 membres : Christoph Büren (président de VIVESCIA), Nicolas Demoury (président du Conseil de surveillance de VIVESCIA Industries et vice-président de VIVESCIA), Christine Mondollot (représentant BPI France) et moi-même. Il se réunit en moyenne 4 fois par an. Depuis 2017, le fonctionnement est plus participatif. Cela exige d’y passer plus de temps. Mais cela rend l’expérience encore plus passionnante ! J’encourage donc les jeunes agriculteurs à s’engager pour façonner la Coopérative VIVESCIA aux besoins de demain

Chaire de mécénat GERMEA

logo germea

 

Parce que le monde agricole est en pleine mutation et que notre coopérative céréalière est le prolongement des fermes de la région, nous avons créé la Chaire de mécénat GERMEA (Groupe d’études et de recherches sur les mutations de l’entreprise agricole) avec le soutien de deux autres groupes coopératifs EURALIS et TERRENA. Le résultat des études conduites dans le cadre de cette Chaire est au service de toutes les parties prenantes concernées par le monde agricole.