Des métiers diversifiés

Des métiers diversifiés dans notre groupe : la preuve par l’exemple

Nos métiers du grain vont « du champ à l’assiette ». Ils se répartissent en 3 grandes catégories car chacun correspond à une manière de prendre soin du grain, à chaque étape de la chaine de valeur. Mais tous sont liés. Et ce sont ces liens qui font la force de notre groupe.

Les métiers de l’agriculture au sein de la coopérative et de ses filiales

Conseils en agronomie, collecte, responsables de silo, commerce, maintenance, conducteur, data scientist, … Dans les champs, dans un silo ou dans un bureau, nos collaborateurs sont aux côtés des agriculteurs pour valoriser leurs productions. 

silo

Les métiers de la transformation au sein de VIVESCIA Industries

Meunerie chez Grands Moulins de Paris, boulangerie-viennoiserie-pâtisserie (BVP) chez Délifrance, malterie chez Malteurop, maïserie chez Kalizea, nutrition animale chez Nealia, R&D et Biotechnologies chez ARD… Les métiers sont aussi variés que nos secteurs d’activité, et chacun abrite différentes expertises. Leur point commun : spécialistes de la transformation des céréales, nos collaborateurs sont en relation avec nos clients de l’agroalimentaire.

pain

 

Les métiers supports

Systèmes d’information, cybersécurité, finances, gestion des risques, ressources humaines, supply chain, communication...  Comme dans toutes les entreprises, ces métiers sont le moteur indispensable au fonctionnement du groupe. Parce qu’elles soutiennent et accompagnent au quotidien notre développement, nous les appelons aussi « fonctions partenaires ». 

Quelle est la répartition de nos équipes par métier ?

La répartition par métier de nos collaborateurs est la suivante : 

  • 17,7%
    travaillent pour les métiers de l'agriculture
  • 80,5%
    travaillent pour les métiers de la transformation
  • 1,8%
    travaillent pour les fonctions partenaires

Elles et ils racontent leur métier… 

Nos métiers sont diversifiés et évolutifs. Et clairement, ce sont nos équipes qui en parlent le mieux !

Rencontre avec Claire Festuot, Adjointe Responsable Ressources Humaines de la Coopérative VIVESCIA et ses filiales agricoles

Quelle est votre mission ?

Le monde agricole est en mutation, et nos métiers au sein de la Coopérative se transforment également. Nous avons choisi d’avoir une approche globale du suivi de nos équipes car seul un accompagnement transversal, personnalisé et dans la durée permet de bien connaitre les personnes et de les suivre plus efficacement dans leur progression.

Claire FESTUOT
Claire Festuot

Quelle est votre mission ?

Le monde agricole est en mutation, et nos métiers au sein de la Coopérative se transforment également. Nous avons choisi d’avoir une approche globale du suivi de nos équipes car seul un accompagnement transversal, personnalisé et dans la durée permet de bien connaitre les personnes et de les suivre plus efficacement dans leur progression.

En savoir +

Ma mission consiste à accompagner l’évolution professionnelle des équipes Semences et des Technico-commerciaux de la Coopérative et du Négoce. Elle est donc assez large et variée. Cela va du recrutement au développement des compétences des collaborateurs, avec la mise en place de formations sur mesure, en passant par l’intégration des nouveaux embauchés qui est essentielle, l’écoute des collaborateurs dans leurs souhaits d’évolution, la réponse à leurs interrogations, le développement de notre marque employeur et la construction de relations pérennes avec les Ecoles …

Mobilité professionnelle : vous en êtes aussi un exemple vivant !

C’est vrai ! En fait, je suis rarement restée au même poste plus de quatre ans ! Lors de mon embauche en alternance en 2007, j’étais mobilisée sur le développement de nouveaux logiciels pour le service « Paye ». Ensuite, je me suis occupée de la Formation pendant deux ans. En 2012, je suis passée au Recrutement. C’était une période absolument passionnante : celle de la fusion des deux grandes coopératives qui ont donné naissance au Groupe VIVESCIA, avec les ajustements culturels et les recrutements que s’en suivaient. A cette époque, j’avais en charge la construction de la politique de stages et d’alternance, les recrutements en CDI et CDD pour la Coopérative ainsi que le dossier « intérimaires » avec l’organisation des campagnes de moisson et la coordination des équipes terrain pour l’accueil et la gestion des 600 intérimaires.  En 2016, je suis passée Chargée de recrutement au Pôle formation et gestion des compétences de la Coopérative et ses filiales. Cette responsabilité aux multiples facettes m’a permis de d’approfondir mes connaissances sur nos nombreux métiers et ainsi de développer des Relations Ecoles plus adaptées à nos besoins de recrutement.  

Vous pensez continuer à changer de poste tous les 4 ans ?

Pourquoi pas ? C’est l’avantage de travailler au sein du Groupe VIVESCIA. On peut envisager son avenir de plein de manières. On peut changer d’univers en changeant d’entreprise : agriculture, meunerie, BVP, nutrition animale, Biotechnologies … On peut choisir de rester dans notre région d’origine qui concentre bon nombre de métiers et sièges sociaux d’entreprises du Groupe. Ou encore choisir de partir très loin, jusqu’en Chine, en Nouvelle-Zélande ou aux États-Unis. Certaines de nos activités ont des sites dans le monde entier. En clair, on peut décider de changer de poste sans quitter le Groupe !

"
C’est l’avantage de travailler au sein du Groupe VIVESCIA : on peut décider de changer de poste sans quitter le Groupe !
"
Claire
Claire Festuot
Adjointe Responsable Ressources Humaines de la Coopérative VIVESCIA et ses filiales agricoles

Cette variété de choix est-elle ouverte à tous ?

Potentiellement, oui. Bien sûr, cela dépend des besoins des entreprises, des métiers, des compétences et des objectifs de chacun. Mais le Groupe accompagne ces mobilités. La formation marche de pair avec le développement du Groupe, quels que soient les métiers et le niveau hiérarchique. Chez VIVESCIA, les passerelles sont nombreuses pour évoluer. Des opportunités peuvent notamment se présenter sur des sujets qui sont pour nous des sujets prioritaires comme le Management Santé et Sécurité au Travail ou le Management environnemental.

Rencontre avec Baptiste Regouby, Responsable de pôle Coopérative VIVESCIA

Concrètement, c’est quoi être responsable de Pôle ?

C’est un peu être chef d’orchestre ! VIVESCIA dispose de plus de 200 silos sur le territoire : des « grands » qui sont des silos expéditeurs, et des « petits » plutôt orientés collecte. Bon nombre de ces silos sont aussi équipés de « magasins » où l’on vend des semences, des produits de santé végétale, des engrais, …

Baptiste Regouby
Baptiste Regouby

Concrètement, c’est quoi être responsable de Pôle ?

C’est un peu être chef d’orchestre ! VIVESCIA dispose de plus de 200 silos sur le territoire : des « grands » qui sont des silos expéditeurs, et des « petits » plutôt orientés collecte. Bon nombre de ces silos sont aussi équipés de « magasins » où l’on vend des semences, des produits de santé végétale, des engrais, …

En savoir +

Chaque silo est dirigé par un responsable de silo, autonome et entouré d’une équipe de professionnels qui connaissent parfaitement leur métier. Moi, en tant que responsable de Pôle, je supervise plusieurs silos. En l’occurrence, je coordonne l’organisation du travail de 26 personnes réparties sur 14 silos, et environ 35 intérimaires au moment des moissons. En clair, mon job, c’est de mettre la bonne personne au bon endroit et au bon moment afin de satisfaire nos clients et nos associés-coopérateurs et de donner les moyens aux collaborateurs d’effectuer convenablement leur travail.

Mais vous n’avez pas toujours été Responsable de pôle …

En fait, ma carrière oscille entre Terrain et Informatique ! Après mes études (BAC agricole, BTS « Analyse et Conduite des Systèmes d’Exploitation + Licence « Grandes cultures et Environnement »), j’ai commencé comme magasinier au silo de Sept-Saulx. C’était en 2009.  En 2012, j’ai participé à la fusion Champagne Céréales et Nouricia qui a abouti à la création de VIVESCIA : j’apportais la connaissance technique du terrain pour la migration des systèmes informatiques en vue de créer un logiciel « ludique » pour les opérateurs de silos. Après un an passé entre Troyes et Reims pour configurer et recetter le logiciel (SAP), j’ai passé 6 mois à former tous les usagers au sein de la Coopérative. Et je suis resté au service informatique jusqu’en 2016, date à laquelle j’ai souhaité retourner sur le terrain. Et j’ai été entendu ! En 2017, je suis devenu Responsable du silo de Dontrien qui fait partie des « grands » silos, avec toute la palette de services associés. Quand j’ai émis le souhait, lors des entretiens annuels de Développement, de passer Responsable de pôle, mes responsables m’ont soutenu et je les en remercie. Mon souhait a été exaucé en septembre 2021.

Magasinier, informaticien, Responsable de Pôle… C’est pour le moins varié ! Avez-vous été accompagné dans ces changements de carrière ?

Ces changements sont d’abord une chance. Et c’est possible au sein de VIVESCIA car le Groupe dispose d’une multitude des filiales qui ouvrent des possibilités réelles d’évolution et des parcours multiples pour celui qui se donne les moyens d’évoluer. Et oui, j’ai été accompagné là où j’en avais besoin. Manager une équipe ne s’improvise pas complétement. Je suis en ce moment le « parcours manager » de la Coopérative VIVESCIA qui comporte 6 modules : communiquer, s’organiser, animer, motiver, hisser les compétences et la sécurité.  

"
Ces changements de carrière sont d’abord une chance. Et c’est possible au sein de VIVESCIA car le Groupe dispose d’une multitude de filiales qui ouvrent des possibilités réelles d’évolution et des parcours multiples pour celui qui se donne les moyens d’évoluer.
"
Baptiste
Baptiste Regouby
Responsable de pôle Coopérative VIVESCIA

La prochaine étape ?

L’important pour moi, c’est de travailler avec des équipes qui sont engagées, fières d’appartenir à la Coopérative. C’est ce qui fait notre force ! Et aujourd’hui, je suis fier de mes équipes. On tire tous dans le même sens. Leur sens de l’engagement est incroyable ! Au-delà de leur expertise métier qui est incontestable, elles savent s’adapter pour faire face à des variations d’activité, quitte à déplacer leurs congés pour venir en renfort quand c’est nécessaire. Donc pour la suite, on verra. J’ai 35 ans et un enfant de 3 ans : mes 10 ans de terrain et mes 3 ans en informatique me donnent une bonne connaissance des outils et du métier pour progresser mais pour le moment je dois trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. On étudiera par la suite les opportunités …

Rencontre avec Christine Bonnenfant, Directrice Commerciale France & Allemagne à Malteurop

Vous êtes aujourd’hui Directrice Commerciale France &Allemagne. Pourtant, vous êtes entrée par la « petite porte » …

En effet ! Je suis rentrée chez Malteurop en 1986 avec un BTS de secrétariat de direction. C’est la preuve que la progression de carrière chez VIVESCIA n’est pas un vain mot ! J’ai gravi les échelons progressivement. Je tiens aussi à préciser que je ne suis pas issue du milieu agricole…

Christine Bonnenfant
Christine Bonnenfant

Vous êtes aujourd’hui Directrice Commerciale France &Allemagne. Pourtant, vous êtes entrée par la « petite porte » …

En effet ! Je suis rentrée chez Malteurop en 1986 avec un BTS de secrétariat de direction. C’est la preuve que la progression de carrière chez VIVESCIA n’est pas un vain mot ! J’ai gravi les échelons progressivement. Je tiens aussi à préciser que je ne suis pas issue du milieu agricole…

En savoir +

Le fait qu’en plus de l’anglais, je parle allemand couramment du fait de mes origines familiales, a été incontestablement un atout.  On m’a rapidement confié la Relations clients avec l’Allemagne, puis avec le grand export (Philippines, Afrique, …).  Je suis ensuite devenue Responsable Administration des ventes, puis Responsable des Achats matières premières. Entre temps, Malteurop a poursuivi sa croissance à l’international et en 2012, je suis passée au service Achats et Procurement au niveau Groupe. Et en 2019, j’ai été nommée Directrice Commerciale France & Allemagne.

Vous avez fait toute votre carrière chez Malteurop. Peut-on dire que votre carrière reflète l’internationalisation de Malteurop ?

Avoir fait toute ma carrière chez Malteurop, c’est aussi ma force : je connais très bien le secteur, les marchés, les clients et les interlocuteurs internes car nous travaillons tous ensemble. Mais il est vrai que mes évolutions de carrière coïncident avec l’accélération du développement des activités à l’international à partir des années 1990. On a commencé à bâtir nos propres malteries à l’étranger, principalement en Europe. Le mouvement s’est encore accéléré à partir de 2008, avec des malteries aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, en Ukraine, en Australie, en Nouvelle Zélande … Et prochainement au Mexique où nous construisons une nouvelle malterie pour accompagner Heineken. Le malt est par excellence un marché international et nous approvisionnons tous les grands brasseurs dont la renommée est mondiale …

Que diriez-vous à un jeune embauché qui souhaite rejoindre Malteurop et le Groupe VIVESCIA ?

Que c’est une bonne idée car c’est une maison où l’on prend soin des gens ! Au-delà, il y a aussi la satisfaction d’évoluer dans un environnement très international avec des malteries installées au 4 coins du monde, d’accompagner tous les grands brasseurs et leurs marques de renommée mondiale. C’est une source de fierté. Nos malts sont présents dans 1 bière sur 10 dans le monde ! Après, il faut être curieux, engagé, faire ses preuves et ne pas hésiter à faire savoir qu’on souhaite évoluer. Quand les compétences sont là, la réponse chez VIVESCIA est généralement positive...

Nos métiers en vidéo 
Portrait de Charlyne, Chef d'équipe chez ARD
31 mai 2022
Portrait d'Edouard, ingénieur cybersécurité
31 mai 2022
Portrait de Florian, technico-commercial chez VIVESCIA
14 juin 2022

En savoir plus sur nos offres d'emplois et opportunités :

Nous rejoindre