Actualités
Mercredi, 24 Février, 2021 - 16:45

Le programme « Orge Bas Carbone » mis en place par Malteurop et la Coopérative à l’honneur sur France 3 et France Bleu Grand Est

Dans le cadre de « La Minute Céréales », programme court porté par Passion Céréales et déployé dans chacune des régions françaises, un reportage a été réalisé pour promouvoir l’expérimentation mise en place par Malteurop, la Coopérative et Heineken visant à produire des orges brassicoles « Bas Carbone ».

Le film a été tourné au sein de la malterie de Vitry-le-François et sur l’exploitation, à Pringy, d’un associé-coopérateur VIVESCIA participant à l’expérimentation.

Ce reportage fait partie des 3 vidéos qui illustreront l’engagement, au quotidien, des agriculteurs et de toute la filière céréalière du Grand Est, de la collecte à la transformation, pour toujours plus de durabilité.

Du 23 février au 7 mars, ces vidéos seront diffusées chaque jour sur France 3 Grand Est, ainsi que sur les ondes de France Bleu sur l’ensemble du Grand Est.

Quelques mots sur le programme « orge bas carbone »

En 2019, Malteurop et VIVESCIA lancent une première expérimentation en partenariat avec Heineken sur la culture d’orges bas carbone. 15 associés-coopérateurs de notre territoire ont accepté de participer à ce projet qui se déroulera sur 3 ans. Son objectif est de mesurer les émissions de gaz à effet de serre issues de la production d’orges et intégrera la mise en place de pratiques culturales vertueuses qualifiées de ‘bas carbone’.

orge bas carbone

Les premiers tests avec de nouveaux protocoles agronomiques spécialement élaborés par les équipes de la coopérative, sont effectués dans la Marne, en France, sur une surface totale d'environ 200 hectares. La première récolte prévue à l'été 2021 permettra de les valider.

Le principal enjeu étant de diminuer l'impact de la fertilisation azotée, la Coopérative mise principalement sur deux piliers : l’utilisation d'outils informatiques mais aussi le développement de couverts végétaux entre les récoltes principales permettant de stocker durablement du carbone dans le sol.

Durant plus de 3 ans, ces 200 hectares d’orges « bas carbone » feront l’objet d’un suivi tout particulier de la part des équipes. En effet, l’objectif est double : réduire les émissions de carbone dans l’amont agricole tout en préservant les spécifications techniques (calibrage, teneur en protéines…) établies au cahier des charges du partenaire, Heineken, et nécessaires à l’obtention d’une bière de qualité.