VIVESCIA s’engage au sein du consortium « Protéines France »

Communiqué de presse
Lundi, 24 Octobre, 2016 - 12:00

La croissance du secteur protéique est évaluée à plus de 40% d’ici 2030. Alors que la France dispose de tous les atouts pour devenir un leader agricole et industriel mondial dans la production de protéines, notamment végétales, elle souffre d’une forte dépendance aux importations de protéines.

VIVESCIA s’engage au sein du consortium « Protéines France » pour faire de la France un leader mondial des protéines

La croissance du secteur protéique est évaluée à plus de 40% d’ici 2030. Alors que la France dispose de tous les atouts pour devenir un leader agricole et industriel mondial dans la production de protéines, notamment végétales, elle souffre d’une forte dépendance aux importations de protéines.

Face à cette situation, le consortium « Protéines France » et l’État s'engagent à mettre en œuvre un programme stratégique de développement en termes de recherche, d’investissement et de soutien de la filière pour faire de la France un leader mondial des protéines.

« Protéines France » regroupe 8 partenaires, et a vocation à s’élargir. Ses membres fondateurs sont les 7 plus grands acteurs industriels français du secteur - AVRIL, LIMAGRAIN, NEOVIA, ROQUETTE, TEREOS, TERRENA, VIVESCIA - et le pôle de compétitivité IAR. Ce consortium a pour objectif de soutenir la croissance de l'ensemble du secteur protéique français, végétal et animal. VIVESCIA s’associe à cette ambition en pleine cohérence avec ses métiers et sa stratégie.

Groupe coopératif agricole et agroalimentaire, VIVESCIA est spécialisé dans la production et la transformation des céréales dans une logique de filière, « de l’agriculteur au consommateur ». Le Groupe produit, transforme, utilise et vend de la protéine à travers tous ses métiers, agricoles et industriels, en étroite collaboration avec ses clients. Le dispositif d’aides publiques qui devrait se mettre en place constituera donc un accélérateur pour nos projets dans ce domaine. Des sujets de recherches fondamentales collaboratives pourront également être conduits.